jeudi 14 septembre 2017

Élever des lapins en enclos, c'est possible

Élever des lapins en enclos, c'est possible ! 

Rarement, les lapins sont en plein air, que ce soit en ville ou à la campagne. 

Pourtant, les poules bénéficient d'un bout d'herbe, il en est de même pour les chèvres, les chiens qu'on promène, les chats que nous laissons souvent vadrouiller.

Les lapins eux, sont en clapier ou en cage. 

L'enclos, c'est une semis liberté, un bout de liberté tout de même. Il y a le contact avec l'herbe, le soleil, le froid, le vent, la lune, les étoiles. Et la terre, très importante chez les lapins qui grâce à l'enclos, retrouvent souvent l'instinct de creuser. 

Et c'est une protection, contre les renards, les lapins sauvages et leurs maladies, une délimitation du territoire que je leur ai attribué.






Voici le premier enclos, où on aperçoit Khella, ma lapine blanche. L'herbe a cramé en cette fin d'été mais il reste quelques touffes, qu'elle peut s'amuser a dégotter avec sa sœur.

Le premier enclos fait 100m² environ, le deuxième 50m²

Pour se faire, nous avons acheté du "grillage a poule", nous avons creusé une tranchée d'environ 5 cm de profondeur (vous pouvez faire plus si vous avez le courage).  Dans la tranchée, on plante des piquets, qu'on enfonce avec un marteau, auxquels on fixe le grillage à l'aide de morceaux de fil de fer. On recouvre le tout de terre, que l'on tasse fortement avec le pied. Et hop, avec une bonne demi journée d'acharnement à deux, on a fait un bel enclos. Mais on peut aussi prendre son temps, en tout cas c'est faisable même pour une femme seule par exemple.









Nos deux enclos sont reliés par ce tunnel. 

Là aussi nous avons fait deux tranchées, nous avons coupé le reste du grillage aux dimensions adéquates. Nous avons placés de grandes pierres à l'intérieur afin qu'il ne baille pas. Nous avons rebouché les tranchées en tassant bien la terre et HOP.

En plus d'être pratique, il relie les deux enclos, il s'avère être un véritable jeu ce tunnel, nos lapines s'éclatent à le traverser en courant. 









F.A.Q 

Mon jardin est trop petit

Pour tout ceux qui se disent qu'ils n'ont pas tant d'espace chez eux, sachez que même 150m² pour deux lapines ne suffisent pas. Donc si vous cherchez l'autonomie pour ces bêtes, il leur faut plutôt le triple. Sans compter qu'il y a l'hiver, la sécheresse... En fait, même si vous ne leur donnez que 20m², sachez que c'est déjà très bien dans la mesure qu'ils ont contact avec la nature, le vent, le soleil... Bref. L'essentiel est qu'ils peuvent courir un peu, s'amuser, grignoter un brin d'herbe de temps à autre. Et ça, c'est déjà un bout de bonheur. 

Les prédateurs

En ce qui concerne les oiseaux de proie, il faut penser à ce qu'il y ait des petits arbres dans l'enclos pour les protéger, et un petit abri. De toute façon, il faut construire une maison à nos amis à longues oreilles, car ils n'ont plus l'instinct du terrier. 
Pour les renards, je n'ai jamais eu d'attaque, bien heureusement, pourtant je suis en pleine forêt. Nous avons placé l'enclos devant notre maison, qui est tout près de la route, d'autres habitations, du lampadaire qui éclaire le lieu-dit. C'est une place stratégique pour dissuader le renard, qui préfèrera surement chasser ses proies dans l'ombre humide de la sombre forêt.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire